La peinture africaine

Les Africains ont un don naturel pour l’art. On les reconnaît généralement pour leur sculpture. Ces statuettes et ces masques faits en bois ont toujours été leur signature. Toutefois, ils ont aussi un talent pour la peinture. Découvrons-en un peu plus sur le sujet au cours de cet article.

Pour l’histoire, la peinture africaine a longtemps été délaissée.

En effet, les scientifiques ont toujours eu une fascination pour la sculpture. Néanmoins, après la période coloniale, elle est devenue de plus en plus pratiquée, et nombreux sont ceux qui ont commencé à s’y intéresser. Ce rapide engouement a mené plusieurs personnes, dont la majorité n’a jamais eu d’expérience dans le domaine à se lancer dans la peinture. Pourtant, leur évolution a vite été remarquée. Le Nigeria et le Maroc sont deux pays africains ayant leurs propres styles de peinture, mais ont chacun un véritable talent.

La peinture du Nigeria

On cite l’école d’Oshogbo qui est l’une des plus célèbres écoles d’Afrique étant arrivée à passer de l’art traditionnel à un art un petit peu plus moderne. Le Nigeria est l’un des pays africains qui ont toujours su se démarquer des autres concernant l’art. En effet, les Nigérians ont un très riche héritage culturel qui date de plus de 2000 ans. Parmi cela, on peut citer les figures en terres cuites de Nok par exemple. Il y existe également de nombreux peintres qui connaissent les méthodes de la peinture réaliste et ont étudié dans des écoles d’art depuis 1930. Ainsi, grâce au style des jeunes artistes d’Oshogbo, l’école Oshogbo va prendre de l’essor dans le domaine de peinture africaine.

Parmi ces artistes, on peut citer, Twins Seven-Seven, Muraina Oyelam ou encore Rufus Ogundele, et beaucoup d’autres encore. L’Est du Nigeria regroupe aussi de nombreux artistes peintres issus de l’école Onitsha et Enugu. Si l’école Oshogbo a puisé ses sources des héritages traditionnels, l’école d’Onitsha et Enagu s’inspire plus des scènes de la vie quotidienne. Les peintures de cette école sont représentées par Middle Art ou Augustin Okoye de son véritable nom.

La peinture du Maroc

Étant donné que le Maroc est un pays islamique, il est régi sous la loi interdisant la représentation figurative. De ce fait, les peintures du Maroc se focalisent plus sur les formes géométriques et les couleurs, de l’art abstrait dit-on. C’est d’ailleurs pour cela que plusieurs peintres « abstraits » de renoms sont dans ce pays. Parmi ces grands artistes, nous pouvons citer, Ahmed Cherkaoui, Jilali Gharbaoui, Mohamed Melehi, Milou Labied et beaucoup d’autres encore.

Il existe également un autre genre de peinture au Maroc : la peinture « naïve ». Ce type de peinture est apparu au cours des années 50. Des artistes comme Fatna Gbouri, Moulay Ali Alaoui sont experts dans le domaine. Toutefois, une grande artiste du Maroc a osé la peinture figurative et a même exposé ses œuvres au Casablanca et à Paris. Le nom de cette grande artiste est Chaïbia Tallal. Elle a commencé la peinture à l’âge de 25 ans, en 1954. Elle est morte à l’âge de 75 ans et seuls ses tableaux peuvent être vendus. En effet, une de ses œuvres peut aller jusqu’à un million de dirhams ou à peu près cent mille euros.

Articles connexes

panel58 Écrit par :

36 ans. Ma passion ? Trouver de bonnes idées et des astuces pour rendre le quotidien plus simple. Vous recherchez un site bourré d’infos et de conseils ? Vous l’avez trouvé ! Je vous propose de booster votre vie quotidienne !